Souffle Mots

Croquis

20th février 2013

Croquis

posted in Poèmes |

Salut !

Je sais, cela fait longtemps, voir très longtemps que je n’ai pas posté, encore cette prépa ! Ce texte a été écrit en août et début septembre. Pour moi ce poème en prose correspond parfaitement au titre, un croquis, car j’ai tenté de mettre par écrit les images que j’avais dans ma tête. J’espère que cela vous plaira.

Les deux photos ont été prises lors de mes vacances en Bretagne l’été dernier (eh oui source de nombreuses photos !)

Bye et bonne lecture.

___________________________

Croquis

J’ai rêvé.
J’ai rêvé à un ciel couleur de rouille et à un océan de fer chauffé à blanc, tempête d’écume. j’ai griffonné dans mon esprit, image un peu floue, les contours tremblants d’une muraille plus longue que l’horizon pour percher ensuite sur les créneaux de la plus tour, la silhouette mouvante d’un enfant. Ses jambes se balancent doucement dans le vide, comme s’il battait la mesure, comme s’il comptait les secondes ou les battements de son cœur.
Je me souviens de son regard attentif posé sur ma bougie, cette petite veilleuse que j’ai allumé pour avoir moins peur de l’obscurité. Il observait la flamme comme on fixe le Soleil qui descend dans le ciel, quand on sait que la bougie va se consumer et couper ses longs cheveux dorés un peu rougi par les doux baisers d’été.
J’étais moi et j’étais ce rêve à la fois, ce monde à la frontière du réel naissant derrière mes paupières mi-closes. Il fallait que je garde un peu les yeux ouverts, juste assez pour laisser s’infiltrer quelques raies de lumière et attendre, avide, le contact brulant des étincelles sur mes pupilles couleur de neige ; comme le blanc papier attend la caresse de l’encre, sous corps ouvert à la nuit. Chaque goutte qui glisse éveille un frison. Flocon. Doucement je plonge ma main dans l’océan. Quelques remous l’agitent, papier froissé, puis le calme revient. Silence. petit à petit, comme imperceptiblement, l’eau tiédit autour de moi. Est-ce la chaleur de ma peau qui s’échappe en soupirs paisibles ou ma bougie qui sans bruit se noie dans les ténèbres de l’onde ?
La cire s’écoule dans l’océan et la flamme prend des allures de jeune femme à la longue robe blanche qui s’embrase sous le soleil couchant. Elle danse tandis que le vent se lève. Alors je couds de la dentelle à la surface de l’eau, tel l’aiguille de ma plume se joue de l’écume, tisse son tableau. Avec des mots.
Depuis qu’elle est apparue au fond de mes yeux son regard ne la quitte plus ; on dirait un oiseau qui a oublié comment déplier ses ailes à trop rester sur la berge, qui ne sait plus comment rejoindre le Soleil, un oisillon guettant le vide sous ses pieds. Peur de s’envoler.
Je l’imagine se lever, doucement, comme s’il risquait d’effrayer les étoiles qui se cachent encore derrière un ciel qu’on brûle, tendre la main à un songe, l’inviter, juste le temps d’une danse, d’un baiser et d’un levé de Lune. Il n’y a pas d’âge pour séduire les rêves.
Ses pieds valsent sur une muraille entre deux océans ; pour une flamme qui se meurt et enfante des astres ; pour cet espoir qu’il enlace, une main sur sa taille et l’autre dans ses cheveux enflammés ; pour ce rayon de lumière qu’il voudrait posséder comme un souvenir d’éternité ; comme le regard des femmes que l’on aime en secret.
Alors elle s’accroupit doucement, sa robe ondule et s’étire à la surface de l’eau. Elle s’accroupit comme pour embrasser un enfant qui réclame des histoires, comme on passe une main dans ses mèches folles, derniers remous ; comme on inspire profondément avant de souffler la bougie qui s’éteint sans bruit.
Mais l’enfant noie le silence, se raccroche aux astres. Il les saisit du bout des doigts puis les attire à lui, étoiles filantes ; il les cache sous l’horizon pour qu’elles le rassurent la nuit et alimentent sa palette de rêves aux couleurs d’encre.
Qu’importe si ce soir ce n’est qu’une ébauche de tableau : demain elle reviendra.

This entry was posted on Mercredi, février 20th, 2013 at 0 h 00 min and is filed under Poèmes. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

There are currently 7 responses to “Croquis”

Why not let us know what you think by adding your own comment! Your opinion is as valid as anyone elses, so come on... let us know what you think.

  1. 1 On février 24th, 2013, JACKY said:

    BONSOIR TALISMAN

    je vais essayer d’être tout a fait honnête.
    J’aime beaucoup !

    IL y a de très bonnes choses :
    je te cite

    derrière un ciel qu’on brûle, tendre la main à un songe :
    comme on inspire profondément avant de souffler la bougie qui s’éteint sans bruit.:
    comme le regard des femmes que l’on aime en secret.  wouah !
    le contact brulant des étincelles sur mes pupilles couleur de neige :
    monde à la frontière du réel naissant derrière mes paupières mi-closes.:
    C’est comme ça que tu es ! c’est ta façon d’écrire ! impossible à ton âge

    Excuse moi ! je suis souvent si maladroit. Ce n’est pas une critique.

    Tout est bon et tu n’a pas à accepter que les autres te disent ce qu’il faut écrire
    Cependant : quand tu nous parles d’Oscar ou de ta muse
    Cela devient exceptionnel !

    Parles nous de la memoire des HOMMES en général et ce sera incroyablement
    Fort !
    Excuse moi de donner mon avis mais je serai un bien piètre FAN
    Si je n’étais que dans les louanges
    A+
    Jacky

  2. 2 On février 27th, 2013, talisman said:

    Bonsoir Jacky,
    Merci beaucoup d’être passé sur mon site tout d’abord, vu ton précédent message je n’en doutais pas ^^
    Tu me fais et me feras toujours rire lorsque tu dis que c’est impossible d’écrire ainsi à mon âge car j’ai beau essayer de comprendre et tu as beau m’expliquer je ne comprends pas !
    Tout comme j’ai du mal à voir ce que tu veux dire par « mémoire des Hommes ».
    Oh mais c’est très bien que tu ne sois pas que dans les louanges (cela deviendrait lassant presque tu en conviendras ^^) !

    Bye,
    Talisman.

  3. 3 On février 28th, 2013, JACKY said:

    BONJOUR TALISMAN

    Quand je parle de ton âge je fais référence à une écriture très mature.
    Mais tu as toujours écris comme cela ! même beaucoup plus jeune LOL.
    Quand je dis que cela est impossible, c’est surtout que je crois que l’écriture
    évolue avec les années. Là , cela ne semble pas être le cas !?

    Cependant tes thèmes sont très intimistes et personnels.

    Tu gagnerais surement en intensité si tu nous parlais de tout ce qui concerne les thèmes généraux de la vie.
    C’est vaste et tous les sujets qui t’intéressent peuvent être traités. l’actualité regorge de thèmes à choisir.

    Quand tu nous parles de littérature comme dans la lettre à Oscar ou d’inspiration comme dans « à ma Muse »…
    tous les lecteurs sont en terrain connu et se sentent directement concernés.
    C’est plus difficile sur des textes personnels.
    C’est cela que je voulais dire…
    Parle nous de l’humanité de ses forces de ses faiblesses de ses travers mais aussi de ses HOMMES;
    et tu vas déployer tes ailes d’Albatros. LOL

    Je suis persuadé qu’au delà d’une très belle écriture ce qui fait la force d’un écrivain c’est son âme.

    écris avec ton âme sur des thèmes universellement humains comme tu l’as déjà fait plusieurs fois ! j’attends cela avec grand intérêt LOL

    bonne journée

    Jacky

  4. 4 On mars 1st, 2013, Julien said:

    Salut :)
    Ahhh un nouveau post, cela faisait bien longtemps, tu nous as manqué !!
    Je ne suis pas aussi fin critique et analyste que notre ami Jacky, mais j’ai bien aimé ce texte.
    Par contre, ma seule critique que je puisse t’apporter c’est :
    Quand est-ce que tu va nous pondre un roman ? Ou, une simple histoire longue, comme tu en as deja faite par le passé :)
    Je ne te caches pas que c’est ce que je préfère^^

    Désolé de venir si tard commenter, mais j’ia pas mal de soucis de santés en ce moments …

    Ah, j’oubliais… Même si c’est un peu tard, je vous souhaites à toi et ta famille une bonne année. Pareil pour toi Jacky :)

    Bye

  5. 5 On mars 2nd, 2013, JACKY said:

    Bonjour JULIEN

    BONNE ANNEE également et meilleur santé.
    Merci de tes vœux.

    Jacky

  6. 6 On mars 2nd, 2013, talisman said:

    Bonjour Julien et Jacky !

    merci de votre passage :)
    Un roman, oula ! pas avant la fin de la prépa !
    Ouille j’espère que ce n’est pas grave ce que tu as et que tu te remettras vite.
    C’est là où je me rends compte que nous sommes bien sur un site français…des bonnes années apparaissent en mars xD

    Sinon jacky, bien sûr que mon écriture a évolué au cours des années, heureusement que je n’écris plus comme je le faisais au collège ! Certes ma façon d’écrire reste la même car moi même je change peu.
    Ok je comprends mieux ce que tu veux dire par « mémoire des Hommes ». Mais cela me semble étrange car tu dis que la plupart de mes textes sont personnels et qu’il faudrait que j’élargisse…mais « lettre à oscar wilde » et « A ma muse » font partis des textes les plus personnels !! A part que peu de gens s’en rendent compte. Quand je parle à Oscar, je me moque complètement des gens autour, des lecteurs…
    J’essaierai de faire ce que tu dis mais cela va être dur de réussir quelque chose dont je n’ai qu’une vague idée.
    Je suis d’accord avec toi quant à la force d’un écrivain. Il y a des gens que je connais qui pourraient être de très grands artistes, je le sens rien qu’en voyant comment ils sont, leur sensibilité.

    Bye,
    Talisman.

  7. 7 On mars 4th, 2013, Julien said:

    Non, pas très grave mais bon …. J’ai un ulcère que ne guerit pas et une discopathie dégénérative (les disques bas du dos qui frottent la hanche) du coup je ne dors plus beaucoup et c’est pas réparable ….

Leave a Reply






    Poetry Blogs - BlogCatalog Blog Directory