Souffle Mots

L’Infini

14th novembre 2008

L’Infini

posted in Calligrammes |

Salut !

Aujourd’hui je vous présente un calligramme que j’ai écrit il y a deux semaines. Cela faisait longtemps que j’en avais envie mais le sujet ne me venait pas à l’esprit. Il faut dire que je dessine très mal et vu que la définition même d’un calligramme est "un texte poétique dont la disposition typographique est en rapport avec le thème" ça ne me facilitait pas la tâche. En réalité l’idée m’est venue lorsque je faisais mes exercices de Maths, comme quoi…

Il m’est alors apparu qu’un signe est beaucoup plus facile à représenter qu’une rose ou une fontaine…et encore, vous ne pouvez pas savoir le mal que j’ai eu à tracer ce signe pour qu’il soit au maximum symétrique !

Malheureusement, l’ayant écrit à la main je n’ai pu que le scanner. Je ne sais pas si vous arriverez à lire (de toute manière, tourner l’écran n’est pas très pratique…) alors je vous ai recopié le texte en bas.

Il est lisible dans tous les sens (en partant bien sur de la majuscule) et c’est la raison pour laquelle il y a deux titres, un de chaque côté. Vous remarquerez également je l’espère l’assonance en "i" tout le long du calligramme qui a pour but de rappeler le mot "Infini" qui a lui même trois "i".

Finalement je vous donne un coup de pouce : l’Infini commence…au centre :)

Si vous avez des questions n’hésitez pas.

Bye et bonne lecture.

_____________________________________________________

 

L’Infini.

L’Infini ignorant la direction où il guide ses pas, il est irrésistiblement attiré par le gémissement des vagues que suit son esprit ainsi que le mien car depuis l’Infini je m’incline devant lui pour parvenir à ses pieds mais il grandit sans répit tel un rapide qui glisse avec monotonie vers l’Infini ignorant la direction où il guide ses pas….(et ça continue…à l’Infini !)

(Mais vous pouvez également le lire dans l’autre sens)

Infini, je m’incline devant lui pour parvenir à ses pieds mais il grandit sans répit tel un rapide qui glisse avec monotonie vers l’Infini ignorant la direction où il guide ses pas, il est irrésistiblement attiré par le gémissement des vagues que suit son esprit ainsi que le mien car depuis l’Infini je m’incline devant lui pour parvenir à ses pieds mais il grandit sans répit….(et cela recommence !)

 

This entry was posted on Vendredi, novembre 14th, 2008 at 20 h 54 min and is filed under Calligrammes. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

There are currently 3 responses to “L’Infini”

Why not let us know what you think by adding your own comment! Your opinion is as valid as anyone elses, so come on... let us know what you think.

  1. 1 On novembre 15th, 2008, Julien said:

    Coucou, pas mal du tout, j’aime beaucoup l’idée. Un peu mal au crane d’essayer de lire avec l’image (j’ai pas tenter de tourner mon portable dans tous les sens^^)

    Ça a du être super chiant d’écrire en 8 comme ça.

    Bravo :)

    A plus, byebye

  2. 2 On novembre 20th, 2008, dédé said:

    Bonsoir Talisman,

    L’infini doit être un mot que tu arrives à te représenter, même si son explication demeure impalpable.( J’écris ces mots à la passionnée en astronomie ).
    Comme tu le dis très bien, il grandit sans répit, ignorant la direction où il guide ses pas.
    Tu as su saisir les mots justes pour le désigner, en n’ommetant pas un zeste de poésie. De plus, la difficulté de mêler le texte à une image était un défi que tu as réalisé avec succès. Exploit qui ne m’étonne pas de ta part.

    Je n’aime pas trop cette idée de  » bing bang  » qui représente l’expansion de l’univers. Cela voudrait dire l’isolement futur de notre galaxie. Cettze théorie scientifique rejoint le sens de l’infini…sans limite et en 3 D.
    Mais, nous ne serons pas là pour y assister…enfin, en vérité nous en sommes témoins, mais la notion de grandeur, vitesse / temps , nous dépasse.
    Pour l’instant, les étoiles brillent dans la Voie Lactée, et …ailleurs…bien plus loin, dans les galaxies qui s’éloignent les unes des autres.
    Bye.
    dédé.

    P.S.: Je te remercie de tes longs commentaires. Tu peux prendre toutes les images que tu désires, sans aucun problème.

  3. 3 On novembre 21st, 2008, Patrick said:

    Bravo pour ta maîtrise de cette contrainte stylistique et formelle à laquelle tu imprimes ta marque, ta poésie et ta sensibilité.
    Ton imagination s’affranchit de la difficulté de cet exercice peu évident et je me dis : « le calligramme a été inventé pour Talisman…).
    PAT

Leave a Reply






    Poetry Blogs - BlogCatalog Blog Directory