Souffle Mots

Petit texte

26th mai 2007

Petit texte

posted in Petits textes |

Salut!

Voici un petit texte pour pas laisser mon blog trop longtemps sans nouvelle. Je ne lui ai pas donné de titre, ce n’est ni une histoire, ni un poème, juste quelques mots que j’avais écrit dans un petit moment de déprime et qui me plurent après…

Je voulais savoir ce que vous en pensiez, est-ce que je fais bien passer les sentiments? Encore une chose, vous inquiétez pas du thème, c’est exagéré!

______________________________________

Je pris ma plume et regardait, l’oeil vide de tous sentiments, la feuille blanche sur mon bureau. A chaque fois que j’inspirais c’était un poignard qu’on enfonçait dans mon coeur faisant progressivement remonter à la surface mes larmes et ma tristesse. J’ignorais la raison de mon désarroi. Dans la journée personne ne m’avait infligé de peine et même si parfois l’ennuie m’avait gagné à ma connaissance rien n’aurait pu provoquer l’état dans lequel je me trouvais. Plus envie de vivre, de sourire, d’avancer, envie de mourir, de disparaître. Je me sentais faible et seule. Et dans le tourbillon de sensations qui engloutissaient mon coeur je ne distinguais que la peur et l’incompréhension. Alors j’attrapais un morceau de papier dans le but de mettre à plat mes idées. J’empoignais mon stylo et sans difficulté commençais ce texte. Avant tout je voulais déverser mes sentiments, ne plus avoir ce poids en moi, faire fuir de mon âme en l’implantant dans un bout d’arbre. Petit à petit, comme guérie, ma tristesse se dissipait laissant au dessus de ce texte une jeune fille perdue et épuisée. Mais je ne pouvais m’arrêter, je ne devais pas m’arrêter d’écrire, car quand mon corps ou mon esprit n’étaient pas occupée je sentais une petite force taper contre mes paupières. Je la refoulais au fond de moi à l’aide de mots, à l’aide de phrase. J’avais envie d’oublier, quoi je l’ignorais. De disparaître, de m’endormir, ou de pleurer pour me vider. Mais rien n’y faisait, cette chose me rongeait de l’intérieur de l’intérieur, essayait d’attirer mon attention. Je résistais, tentais de la faire sortir, mais elle se raccrochait au petit coin de désespoir logé dans mon coeur où j’étais si faible. Je n’osais pas me relire, je n’osais pas stopper ni parler: j’avais peur de ce qui pouvait arriver. Alors une lueur d’espoir éclaira mon sombre tableau: travailler, se remplir l’esprit de mots incompréhensibles, les retenir pour ne pas songer au reste. Doucement je levais ma plume, regardais l’effet que ça avait sur mon humeur, et prudemment, relisais mon texte avant de le ranger dans un tiroir, tout comme mon désespoir.

This entry was posted on Samedi, mai 26th, 2007 at 21 h 05 min and is filed under Petits textes. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

There are currently 3 responses to “Petit texte”

Why not let us know what you think by adding your own comment! Your opinion is as valid as anyone elses, so come on... let us know what you think.

  1. 1 On mai 27th, 2007, Keitaro said:

    Très bien ecrit, le thème n’est pas facil à mettre en oeuvre sur papier mais tu y arrive très bien. C’est pas mon sujet de lecture préféré mais ça se lit tout seul et on arrive à ressentir ce que tu ecris.

    J’espère juste que c’est passager car même si le cafard fait ecrire de belles choses, vaut mieu l’éviter :)

    Jul

  2. 2 On juin 5th, 2007, Anonymous said:

    Sa m’étonne de toi ce genre de texte !!!
    D’habitude tu es plus dans la joie et l’espoir la… tu va dans la déprime !!! Ne rentre SURTOUT PAS dans ces sujets car aprés tu as du mal à en sortir (comme moi^^).Ce texte là tu peux le mettre en prose^^ mais c’est un peu difficile :)

    Consacré un blog à la littérature aussi est trés difficile, je n’y ai jamais pensé peur que personne ne vienne car de moins en moins de personne aime la littérature :’(
    C’est du courage surtout que tu le continues^^

    Et surtout tu as de la chance d’avoir un entourage qui aime la littérature, ce qui n’est pas le cas de tous le monde :)

    Ton barbar qui aime bien mangé les oreilles d’elfes au p’tit dèj’

  3. 3 On juin 7th, 2007, Keitaro said:

    Je ne pense pas que le sujet de ce texte soit en rapport avec son était d’esprit. Des fois tu s juste envie d’ecrire ce qui te passe par la tête. Souvent c’est gaie mais ça arrive que ça soit moins joyeux. En tout cas faut que tu continue et même si c’est vrai que la plupart des gens, surtout les jeunes, rebutent la littérature, il y en a pour qui ça plait. Et juste pour ceux là il faut continuer.

    Si moi je continue mon roman c’est parce que derrière j’ai des gens qui me demande la suite ^^

    J’espère pourvoir bientot relire un autre ecrit de toi (et la suite de ce que j’ai lu sur le fofo^^)

Leave a Reply






    Poetry Blogs - BlogCatalog Blog Directory