Souffle Mots

Sur la route et sous la pluie

2nd décembre 2012

Sur la route et sous la pluie

posted in Poèmes |

Salut !

Oui je sais je ne poste plus très souvent (et honte à moi j’ai un peu de mal à écrire). Disons que mon cerveau me dicte de dormir, ma raison de travailler et mon cœur n’est plus qu’un murmure.

Je vous présente toutefois aujourd’hui un texte, du style d’un poème en prose, écrit cet été lorsque j’étais en Bretagne chez une amie. Il pleuvait ce soir là (non non il fait beau en bretagne ! ^^) et sur la fenêtre inclinée…enfin je vous laisse lire le texte ;-)

Niveau photo je ne vais pas innover beaucoup, encore un coucher de soleil pris en Bretagne et des fleurs (je ne suis pas en bio pour rien) !

Bye et bonne lecture.

_____________________________________________

Sur la route et sous la pluie

Les étoiles tombent sur ma vitre avec le bruit mat des gouttes de pluie, ces mêmes perles d’eau posées en équilibre entre deux horizons, entre ma main et le piano, l’air humide du matin et les pétales assoiffées, ce cristal de glace et la surface lisse d’un cours d’eau sur qui se referme le piège, tes lèvres entrouvertes et ma peau qui s’assèche, ce cristallin et mes paupières closes.
Je rêve à un ailleurs, perchée sur les épaules du temps. Insaisissable il ne m’atteint pas en ces secondes d’éternité où le paysage défile autour de moi comme dans les manèges de notre enfance. Rotation des cœurs et des corps, enivrante mélopée, dans tes bras je me laisse aller.
Comme dans un palais des glaces, à la lumière des astres suspendus aux carreaux de verre, tout se déforme. Et derrière la falaise abrupt de ce lac vertical je vois les néons des réverbères, leur lumière diffuse et vacillante tels des centaines de couchers de soleil sur la ville endormie.
Alors je m’imagine des galaxies peuplées de lampadaires et avec mon doigt, sur la vitre embuée, je dessine des constellations ; comme le sillon de pollen poursuivant le vol du papillon qui va d’étoile en étoile ; de fleur en fleur ; de rêve en rêve.
Et l’orage redouble, efface l’éphémère d’un revers de la main. Puis c’est l’attente, le regard dans le vide, le tic-tac mécanique des battants de l’horloge sur le cadran de ma vitre. Je ne vois plus l’heure et mon paysage revêt un masque. Rideau noir.
Puis c’est l’exil entre ces murs de tôle animés de secousses, je ne sens rien sur ma peau, ni l’étreinte du vent ni la morsure glacée de la pluie, ni ce froid incendiaire qui ravive mes désirs. Au prochain arrêt je m’enfuis la retrouver, cette vie délaissée, égarée sur le trottoir de mon cœur, invisible des passants, ce corps nu sous l’averse passagère enlaçant le tableau, cette nature étourdie dont les milles lèvres humides se posent sur la peau.
Instant de plaisir à travers ma fenêtre entrouverte.
Soudain la pluie s’arrête et nous avec. Fin du tonnerre. Mes pieds se posent sur l’herbe détrempée, un pas puis un autre ; il ne faut pas la brusquer. J’observe les gouttes d’eau suspendues aux feuilles comme ces enfants accrochés au sein de leur mère.
Pluie où est passé le tableau que tu enlaçais ? Sous mes yeux tout est noir et blanc. Il ne reste plus que quelques tâches de couleur éparses que la rosée emporte dans la rivière arc-en-ciel.

This entry was posted on Dimanche, décembre 2nd, 2012 at 22 h 06 min and is filed under Poèmes. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

There are currently 3 responses to “Sur la route et sous la pluie”

Why not let us know what you think by adding your own comment! Your opinion is as valid as anyone elses, so come on... let us know what you think.

  1. 1 On décembre 4th, 2012, Julien said:

    Bonjour Talisman:) La première phrase de ta présentation est un poème à elle toute seule :)
    Sinon joli poème, on ferme les yeux et on voyage en Bretagne où il y a de si merveilleux paysages.

    Une fois tes études finies tu pourras te remettre à ecrire complétement :)

    A bientôt.

    Julien

  2. 2 On février 19th, 2013, JACKY said:

    BONSOIR TALISMAN

    demain nous serons le 20/02/2013 LOL
    tu n’as pas publier depuis le 02/12/2012
    je n’ai pas l’intention de te laisser atteindre le 3eme mois
    sans rien dire !
    être un ami ! c’est dire quand cela ne va pas du tout LOL
    je sais pourquoi tu reste silencieuse…. mais cela ne changes rien LOL
    Tu peux effacer ce message comme et quand tu veux !
    je sais que tu as assez d’humour pour le laisser paraître.
    il ne manquerait plus que tu fasses de la censure ! LOL

    Amicalement
    Le 2eme lecteur de ton site
    Jacky

  3. 3 On février 20th, 2013, talisman said:

    Bonsoir Jacky,

    Ce n’est pas avoir de l’humour que laissé un commentaire de ce type, car il exprime juste ta pensée et une vérité qui est que je n’ai plus vraiment le temps de poster.
    Mais je ne peux pas ne pas réagir. Oui j’ai posté, je souhaitais le faire depuis dimanche mais la fatigue m’en empêchait. Et puis la prépa, chacun le ressent différemment, personnellement faire autre chose que travailler me donne mauvaise conscience, même poster. Et souvent lorsque j’y songe c’est le soir tard et je ne suis plus en état de faire grand chose.
    Je comptais dans tous les cas poster aux vacances. Mais si je n’ai pas posté depuis aussi longtemps, c’est car ayant posté le 02/12, je n’allais pas poster durant les vacances de Noël, cela aurait été trop proche et je n’en avais pas la tête. Puis ont suivi 6 semaines de cours, et il nous en reste encore deux (petites désormais !) avant les vacances. Tu ne t’imagines pas combien huit semaines c’est long à tenir.
    J’apprécie toutefois ta venue courante sur mon site malgré les posts qui s’espacent et ton message qui je sais étais aussi de l’humour en partie.

    Bye,
    Talisman.

Leave a Reply






    Poetry Blogs - BlogCatalog Blog Directory