Souffle Mots

Les feuilles mortes

4th novembre 2021

Les feuilles mortes

Salut à tous,

Voici un petit poème écrit en ce début de saison, dans le bus un matin en allant au travail.

Bye et bonne lecture !

____________________________________

Les feuilles mortes


Elles tombent doucement, presque en noir et blanc, ces vies venues d’un autre temps, de ces printemps oubliés, de ces étés fanés qui s’en vont dormir à jamais.

Une à une elles s’amoncellent, poussées par le vent, si frêles, en petit tas contre les murs. Ne pas déranger, ne pas être un fardeau. Partir en fumée sans bruit, sans étincelles.
Les vers viennent les ronger, leur corps petit à petit décomposé, les nervures brisées. Enfant je n’aimais pas embrasser leurs visages ridés.
On les piétine sans les regarder. Ça craque sous nos pieds. Et on se souviendra un jour, peut-être demain, qu’on aimait tant les prendre dans nos mains.
Derrière, elles laissent des arbres à nu, emplis de solitude, des nids battus par la pluie, abandonnés. Combien de feuilles dans une forêt ?
Jusqu’au dernier instant avec dignité, elles ne tombent pas au sol, elles s’envolent.
Des sillons rouges dans les rues, des tranchées au milieu des pavés, comme si nous n’avions pas vu l’automne arriver. C’était ma saison préférée.
Puis on balaie les feuilles mortes.
_

posted in Non classé | 0 Comments