Souffle Mots

Rosée

20th février 2012

Rosée

Salut !
Je vous présente aujourd’hui un poème écrit en septembre lors de mes débuts en prépa. J’espère qu’il vous plaira et n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez !
La photo qui l’accompagne a été prise en Arctique.
Bye et bonne lecture !
Rosée

J’irai me perdre dans les méandres de ton cœur
Dénudée de peur, pour inventer la pudeur
Avec ardeur. Comme ces voiliers dont la cime
Effleure les nuages, chacune de mes rimes
Caresse ton visage, déposant des baisers,
Gouttes d’encre fanées, que tu viens raviver.
Rosée.

Puis j’arracherai des pétales aux étoiles,
J’incendierai l’asphalte, ébrècherai la toile,
Affront d’une plume, miroir entaché
De vérité. Je renierai l’identité,
Éclipse de lune, d’un désir clandestin,
Papillon de nuit butinant les lendemains
En silence.

Et j’oserai la vie tel l’aube déshabille
Le firmament, cri d’un cœur qui oscille,
S’emballe puis vibre entre ciel et océan :
Soleil levant. Ce jour j’écrirai l’indécent
D’embrasser l’horizon, risquer t’aimer sans perles
D’encre, avec passion. Oser te trouver belle,
Si réelle…

posted in Poèmes | 11 Comments

28th décembre 2011

Sur le fil de l’horizon

Salut !

Je vous présente aujourd’hui un poème écrit fin Août peu avant de partir à Paris. J’espère qu’il vous plaira et vous souhaite une bonne fin d’année, en attendant de vous souhaiter une bonne année.

Bye et bonne lecture.

__________________________________

Sur le fil de l’horizon

L’univers vacille, battement étourdi
D’aile, quand d’un regard l’océan funambule
Joue les papiers-buvard, noie l’émoi qu’on accule.
Rêve indélébile d’un sillon interdit
De l’esprit

Quand l’ombre d’un crayon attise nos désirs
La courbe de ses cils enfante les chimères :
Un trait, une cédille et l’envie de lui plaire
Éclot. Obsession que l’on voit se blottir
Dans les vers.

Et puis c’est le refus, suffocation ; l’hirondelle
Asservie, reniement d’un cœur au crépuscule,
Désaveu d’un élan sans pause ni virgule.
J’écris sur son corps nu l’évanescent, l’irréel
Du ciel.

Je suis de ces embruns amoureux d’une étoile
Comme l’océan qui chaque soir s’égare
Au cœur du firmament. Et nos rêves épars
S’envolent un à un quand l’aube ôte le voile.
Vérité.

posted in Poèmes | 4 Comments

23rd novembre 2011

T’aimer sur un croissant de Lune

Salut !

Je vous présente aujourd’hui un poème que j’ai écrit cet été en Bretagne. Il m’a pris une semaine mais j’en suis plutôt contente au final. N’hésitez pas à me donner votre avis et à me faire part de vos critiques, cela m’intéresse !

Bye et bonne lecture.

T’aimer sur un croissant de Lune

Débrider les envies que la raison masquait
Dans un écrin de nuit pour saupoudrer ses songes
D’étoiles de folies, embraser les mensonges,
Crépuscule sans vie, d’un soupir esquissé,
Envolé.

Comme un morceau de verre où la pluie ruisselle ;
Comme cet horizon où viennent éclore
Des raies de lumière, je vibre, faux accord,
Dans l’imaginaire que mon esprit recèle.
Irréel

Quand l’étoile s’éprend, soubresauts d’une plume
Son fugitif émoi déchire l’univers,
Son tremblement de voix vient ébrécher nos vers :
Elle aime en contre temps, s’étiole dans la brume
D’un rêve.

Lorsque le pas feutré d’une valse de lune
Effleure la voûte, le firmament frissonne
Et je peins le doute, ses pétales d’automne
Sur tes joues empourprées, à l’aube de chacune
De nos nuits.

http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Sunset_Porto_Covo_March_2008-1.jpg

posted in Poèmes | 3 Comments

23rd octobre 2011

Tempête

Salut !

Vous avez probablement remarqué que la fréquence des posts a diminué, je suis passée à un texte par mois. Cela est dû évidemment à la prépa qui me prend beaucoup de temps. En deux mois de prépa je n’ai réussi à écrire qu’un poème !

J’ai écrit ce texte en grande partie la veille des résultats du BAC. C’est le seul de mes poèmes que j’ai expliqué en détail à quelqu’un. Je me suis rendue compte combien c’était dur même si je m’en doutais déjà. Et le plus comique c’est que je me suis demandé plusieurs fois pourquoi j’avais écrit telle ou telle chose.

Ma prof de français m’a expliqué que ce poème présentait un « paysage état-d’âme ». Si vous avez des questions ou des remarques sur ce poème, n’hésitez pas…l’ayant expliqué une fois je serai en mesure de recommencer !

Bye et bonne lecture.

_______________________________________

Tempête

Silence, violent. Comme un appel
Perdu dans l’éternel. Étourdissant
Ce cœur qui martèle, trop fort, qui ment,
Lèvres closes, ressent mais ne révèle
Les sentiments.

Un mot comme un éclair, perfide otage,
Sa morsure sauvage vrillant la Terre
Dans nos yeux l’image de la colère
Terrifie. J’espère que cet orage
N’est qu’éphémère.

Sa beauté qui danse, si attirante,
Sensuelle, aveuglante ; brise l’enfance.
Vers elle je m’élance, envie errante
Quand son corps invente la connivence
De tous ses sens.

J’ai dérobé le jour sans cri, sans bruit
Pour incendier la nuit, simple recours.
J’esquisse les contours qui s’enfuient,
Caresse de suie. Aucun retour :
Elle séduit.

posted in Poèmes | 3 Comments

11th août 2011

Palpitation

Salut !

Les jours s’écoulent, trop vite, toujours trop vite. Je me dit qu’en vacances j’aurai le temps de faire tout ce que je veux mais j’ai tellement de livres à lire (3 déjà pour la prépa !), et ce besoin d’écrire ne me quitte pas.

Ces dernières semaines j’étais en vacances en Bretagne dans ma famille et, ayant envie de me couper un peu de l’ordinateur je n’ai pas posté.

Sinon le poème que je vous présente aujourd’hui a été écrit début juin et je dois le titre a une amie, Marine R. Merci à elle. Les deux photos ont été prises en Arctique par la photographe qui nous accompagnait.

Bye et bonne lecture.

_________________________________

Photo de Lee Narraway

Palpitation

Et mon cœur s’emballe
Pour toi
Désir qui s’installe
Puis croit
Au rythme infernal
De l’émoi.

Fugitive vision, soupçon d’émotion,
Brûlante lésion, doute, indécision.

La plume a déchiré mes lèvres, doucement,
Éclair du firmament puis le nuage muet
L’encre bleu a versé, colorant le présent
D’un orage indécent. Les teintes sont mêlées,
Sensualité.

Offre moi tes ailes que les mots se libèrent !
Et quand je chancelle berce moi dans tes mers.
Une étoile s’éveille, aiguille de lumière
Lorsque s’amarre au ciel l’irréel d’aimer en vers.
Désir amer.

Briser les conventions de palpitations
Pour risquer la passion dans la suffocation.

Et mon cœur se tait
Silence
Essaie de masquer
L’essence
Du vœu d’embrasser
Ta présence.

Photo de Lee Narraway

posted in Poèmes | 5 Comments

6th juillet 2011

Corps à corps

Salut !

Ca y est le bac est terminé ! Les vacances, quel soulagement …et les résultats du bac !
J’ai eu mention Très Bien avec 17,31 de moyenne générale !!

Sinon pour l’année prochaine le verdict est tombé : je suis acceptée en Classe Préparatoires aux Grandes Ecoles (CPGE) en BCPST (Biologie Chimie Physique et Science de la Terre, ex Maths BIO qui a fusionné avec la prépa Véto) à Saint Louis !! Direction Paris !

Je vous présente aujourd’hui un poème écrit en mai pendant les vacances. J’écris toujours le titre des poèmes à la fin mais là celui ci m’est venu très instinctivement en plein milieu. Au fond tout n’est que combat.

La première photo a été prise en Arctique et me rappelle la célébration d’hier…et que je réussisse ou non ma prépa, y retourner n’est plus qu’une question de temps !

Bye et bonne lecture.

______________________________________________

Corps à corps

Il y a des soupirs pleins de témérité,
Les cieux qui chavirent, tempêtes inavouées,
Des embruns de désir, étoiles démasquées,
D’un océan de cire qui n’ose s’embraser.
Insensé.

Il y a des ratures, éclairs de l’inconscient
Qui vrillent la blessure, insinuent patiemment
Le doute. Censure. Je ris de cet enfant
Gravant les murmures, jetant les sentiments
En pâture.

Il y a des frissons, d’inévitables songes,
Envie de séduction quand la feuille s’allonge,
Plume, abats l’émotion de tes pâles mensonges.
J’oublie tout. Abandon. Dans les rêves je plonge.
Tentation

Il y a l’obsession, besoin de création,
Sauvage soumission à la conspiration
Des mots. La diversion masque l’ébullition
D’un cœur sous pression. Je veux crier la passion.
Détonation.


posted in Poèmes | 7 Comments

18th juin 2011

Introspection

Salut !

Quand j’ai entamé ce poème en avril, j’étais fatiguée, stressée , et j’ai écouté en boucle les chansons de Joe Hisaichi. Les rimes en « ion » me sont venues rapidement, j’adore ces rimes ! En une soirée je n’ai écrit que le premier tercet. Peu après la suite est venue. Ce n’est pas nous qui choisissons quand écrire mais la plume.

Sinon le bac a commencé…par la philo ! J’ai choisi le sujet « peut-on avoir raison contre les faits ». Les résultats le 5 juillet.

N’hésitez pas à me dire ce que vous pensez de ce poème,  je suis avide de toutes critiques !

Bye et bonne lecture.

___________________________________

Introspection


Invasion, destruction de la raison,
Progression de l’abjecte inclination,
Torsion.


Écrire le plaisir pour le vivre
Puis cacher les désirs qui m’enivrent.
Les pensées qui m’effleurent avilissent
L’âme. Je crains qu’au cœur je n’obéisse.


Lorsque je te regarde et puis te touche,
Si sans prendre garde je t’effarouche
Doux rêve, accorde moi de t’embrasser.
Ce soir seule déçoit la réalité.


Laisse moi y songer, t’imaginer !
Si je pouvais t’aimer dans la fumée
D’un nuage, étouffer les préjugés,
Briser l’infirmité de ce secret…


Évasion, rédemption des passions,
Fuite de l’aversion, acceptation
Des distinctions.


posted in Poèmes | 2 Comments

1st juin 2011

Dans la tourmente

Salut !

Un jour en regardant la télévision, une personne était décrite comme « écrivain à la retraite »…mais pour moi être écrivain est un métier à vie ! Comment quelqu’un passionné par la littérature peut-il s’arrêter, se mettre à la retraite ?!

Sinon le bac se rapproche mais surtout la première phase d’admission : dans 9 jours j’aurai déjà une idée d’où j’irai l’année prochaine ! Étrangement, bien que ne pouvant nier que le bac me stresse, je ne révise pas plus…j’écris. Je pense qu’on a beau être à la retraite, il ne tient qu’à nous de choisir d’écrire. On a beau être élève, personne ne nous empêchera d’écrire.

Après ces petites remarques je vous présente un  poème écrit durant les vacances de février. Quand je me suis planté devant ma feuille de papier je ne savais pas quoi écrire, cela m’est venu plutôt facilement pour une fois. J’ai remarqué que ces derniers temps j’écrivais toujours sur les mêmes thèmes, mas bon tant que le résultat me plait (et vous plait !) c’est l’essentiel.

Que pensez vous de ce poème ?

Bye et bonne lecture.

______________________________

Dans la tourmente

Vide, absence, perdue dans ton essence
J’ose. Non sens. Je frôle l’indécence.
Évanescence, laisse moi désirer
Cette danse. Permet moi d’enlacer
Ta présence. Dis moi si je t’offenses
Quand je ne penses au fond qu’à divulguer
L’évidence ?

Tourment de peur, je dissimule l’erreur,
Masque l’ardeur d’un élan qui demeure.
Quelle douleur que t’interdire un cœur
Par frayeur ! Vois maudite peur :
J’aime.

Mais je m’égare, obsession du regard;
Recherche l’art, l’illusion de ton phare
D’émotion.

posted in Poèmes | 5 Comments






    Poetry Blogs - BlogCatalog Blog Directory